Suivez-nous

1981-1988 : Antoine Vitez

Antoine Vitez – Photo DR Antoine Vitez – Photo DR
Le Soulier de satin - Antoine Vitez et Ludmila Mikaël, 1987 - Photo Marc Enguerand CCDS Le Soulier de satin - Antoine Vitez et Ludmila Mikaël, 1987 - Photo Marc Enguerand CCDS
Hamlet mise en scène d'Antoine Vitez 1983 - © Photo Marc ENGUERAND
Les Géants de la montagne de Pirandello, mes Georges Lavaudant, 1982 - Photo © Agnes COURRAULT Collection Armelle & Marc Enguerand
Par les villages de Peter Handke, mes Claude Régy, 1983 - Photo © Jean Francois RAULT Collection Armelle & Marc Enguerand
Electre de Sophocle, mes Antoine Vitez, 1986 - © Marc ENGUERAND Collection Armelle & Marc Enguerand

Metteur en scène, comédien, théoricien, professeur au Conservatoire national supérieur d'art dramatique… à ces multiples fonctions, Antoine Vitez ajoutera, en mai 1981, celle de directeur du Théâtre National de Chaillot. Il crée l'école de Chaillot et y enseigne à des artistes qui feront le théâtre des années suivantes (Stéphane Braunschweig, Valérie Dréville, Aurélien Recoing…). Il traduit lui-même des pièces grecques et russes qu'il monte ensuite, favorise le retour du théâtre pour enfants et l’entrée de la marionnette à Chaillot. Accueillant danse, concerts, cinéma, marionnettes, Vitez fait « théâtre de tout », développant avec la même passion de l’indépendance l’école de théâtre du lieu. Le duo qu’il forme avec son scénographe attitré, Yannis Kokkos, fit du Soulier de satin de Paul Claudel un des événements artistiques de la décennie. Avec le célèbre oxymore « le théâtre élitaire pour tous » dont il est l'auteur, Antoine Vitez s'inscrit dans le prolongement de Vilar par son souci d'allier démocratisation culturelle et exigence artistique.