Suivez-nous

Édito 2018 / 2019

Le 10 décembre 1948 se tenait à Chaillot une session de l’Assemblée générale des Nations unies au cours de laquelle la Déclaration universelle des droits de l’homme était adoptée. Soixante-dix ans plus tard, les principes de cette adresse au monde font l’objet de controverses. L’instrumentalisation ou la dénaturation qu’on a pu en faire dans l’Histoire, notamment lors d’épisodes coloniaux ou postcoloniaux dont beaucoup subissent encore les effets néfastes, ont pu entacher ce qui demeure l’un des textes les plus importants pour la démocratie et l’épanouissement des hommes, des femmes et des sociétés. Les principes de liberté et d’égalité sont, hélas, souvent ignorés ou bafoués, y compris dans notre environnement proche. Quel destin pour les populations condamnées à vivre dans la rue, les migrants, les « plus que pauvres » ?

La scène artistique n’est pas indifférente à ces questions politiques, à ces problématiques tout simplement humaines. Chaillot propose régulièrement des spectacles tour à tour joyeux, graves ou politiques qui traitent des questions de société. Des artistes particulièrement concernés et impliqués marqueront la saison de leurs démarches et points de vue, notamment le 10 décembre où nous vous convierons à une Veillée de l’humanité. Pour célébrer d’une autre manière cet anniversaire, une sculpture de l’artiste congolais Freddy Tsimba, Porteuse des vies, commande du Manège de Chaillot, sera offerte au théâtre, enrichissant ses décors pour la première fois depuis 1937.

Pour ouvrir la saison, Chaillot prendra les couleurs du Japon avec, entre autres, l’exceptionnelle présence d’un kabuki.

La Batsheva se déploiera ensuite dans tout le théâtre avec quatre spectacles d’Ohad Naharin et, en particulier, un programme destiné au jeune public. Le Théâtre national de la Danse se veut en effet une des scènes les plus actives pour la création en direction des jeunes, et quatre nouvelles pièces ou reprises leur sont dédiées.

Cette saison tout entière sera rythmée par les spectacles de nos artistes associés, de Philippe Decouflé à Jann Gallois, de Lia Rodrigues à Rocío Molina et Emanuel Gat.

Le photographe Charles Fréger s’associe à Chaillot et marquera la saison de son empreinte afin de célébrer la richesse de la diversité de l’humanité. Fortement impliqué dans le soutien des artistes – plus de la moitié des spectacles seront des nouvelles créations –, le Théâtre national de la Danse sera également présent sur de multiples territoires grâce aux tournées, mais aussi au travers de résidences de création que nous développons désormais avec des partenaires en région. Enfin, notre engagement quotidien nous mène à inventer sans cesse et à multiplier nos actions en direction des publics les plus divers afin que l’art et la création soient parmi les valeurs et les bonheurs partagés par tous.

Je souhaite vivement que cette saison puisse vous toucher, vous intéresser, vous embarquer dans un périple, pas toujours paisible mais riche de multiples, belles et formidables découvertes. Que vivent la liberté, les droits humains et la création ! Ils appartiennent à tous, défendons-les, faisons-les vivre !

Didier Deschamps, Directeur Général